Semainier de la chaussette, Tricot

[ Semainier de la chaussette ] Ma paire Lundi Texture

Hello, hello, 

C’est parti pour la présentation de la première paire de mon semainier de la chaussette avec la paire lundi texture.

Comment ça, il ne reste que deux mois et demi avant de finir mes 6 paires minimum ? Hum-hum… Déjà une : on va dire que c’est un bon début !

Sur ce coup-là, je le reconnais, je suis plus qu’en retard ! Je n’ai pas absolument aucune excuse si ce n’est que le début de cette année a rimé avec début de grossesse et donc modjo tricot en berne, suivi d’une intense période de travail, puis les 1eres chauleurs apparues très tôt cette année, etc. etc. Bref, après le mois d’avril, je n’avais plus aucune envie de tricoter des chaussettes… Si vous ne savez pas de quoi je parle, je vous engage à (re)lire mon article sur le sujet ici

Cette paire démarrée au printemps est donc restée au point mort jusqu’à ce mois d’octobre où les premiers frimas ont rallumé la flamme « petits petons au chaud » sur mes aiguilles. Ce projet a été terminé en à peine 9 jours, ce qui est pour moi et alors que mon bébé n’avait que 5 semaines (au fait, il est né et il s’appelle Arthur !), tout à fait miraculeux. L’impact de la météo sur la motivation tricot, hein ! J’étais tellement heureuse de les finir que je n’ai même pas pris la peine de les bloquer et qu’elles ont fini illico presto sur mes pieds.

Les fiches récap par paire sont disponibles en téléchargement gratuit à la fin de l’article de présentation du KAL Semainier de la Chaussette, ici.  

Un point texturé chevrons 

Ne trouvant pas de patron qui me convenait pour cette paire « lundi texture », je suis partie sur un point texturé de mon cru en forme de chevrons. J’aime beaucoup le rendu de ce point et j’ai beaucoup aimé le tricoter, même s’il faut le reconnaître, avec cette laine très nuancée, on le voit à peine ! Le mélange de ce vert bronze et de ce point donne un côté peau de crocodile / serpent que n’est pas pour me déplaire. Pour celles et ceux que cela intéresserait, voici la grille.

Je télécharge la grille en PDF

 

 

Une construction classique

Pour la construction de la chaussette, j’ai suivi le patron classique de la chaussette en cuff-down (en partant de la tige, soit du haut de la chaussette) avec talon renforcé : 64 mailles avec des aiguilles 2,25 mm tricotées en magic loop. Pour les autres détails techniques : les 15 rangs de côtes ont été montés avec un montage élastique et la pointe fermée par un remaillage ou grafting, deux techniques que j’avais apprises dans le cours Artesane sur les chaussettes dont je vous parlais en début d’année 2017 ici. Vous pouvez également aisément retrouver des tutos sur Internet pour ces techniques très utilisées du tricot de chaussettes.

A la base, pour le talon, je voulais faire un fish lip kiss heel comme expliqué dans ce patron que l’on peut télécharger sur Ravelry pour un tout petit montant (1$), mais je n’ai pas très bien compris la technique et il y avait des trous sur les côtés. J’ai donc détricoté et refait ce que je connais le mieux (et que je préfère faire pour le moment) : un talon renforcé, avec une maille sur deux glissée pour donner un petit effet quadrillé. Je ressayerais pour une autre paire du défi ce talon, mais avec rangs raccourcis, ce qui, je crois, revient à peu près au même ! Je n’ai pas été très aventureuse sur les techniques chaussettes pour cette 2e paire (j’ai aussi terminé la paire vendredi dentelle que j’essaie de vous présenter très vite) de mon défi mais j’essayerais de me rattraper pour les suivantes.

Matière

Pour cette paire texturée, j’ai choisi d’utiliser une laine à chaussettes vert bronze à paillettes dorées que j’ai dans mon stash depuis un bail. Très exactement depuis octobre 2015 et le Swiss Wulle Festival où je m’étais rendue avec mes copines du tricoté helvétique. La marque de la laine (dont j’ai retrouvée le nom entre temps), c’est Devon Sun Yarns, La laine est très sympa à tricoter. En revanche, bémol : elle se détend beaucoup beaucoup au porté… Je porte mes chaussettes depuis deux jours et elles sont complètement détendues, au point où la tige blouse et le talon ne tient plus. Ce n’est pas en soi un problème (et plutôt normal), car cela ne me gêne pas mais elles frottent pas mal dans les chaussures et les premières bouloches commencent déjà à apparaître. 

Je n’ai pas grand chose à rajouter sur cette réalisation si ce n’est que cela m’a donné envie d’attaquer vite vite les autres paires mon semainier. Car avec l’arrivée du froid, j’apprécie particulièrement mes chaussettes tricotées (4 paires désormais !!) et j’ai du mal à porter autre chose. Il va falloir encore faire 4 paires en deux mois et demi : souhaitez moi bonne chance. 


Semainier de la chaussette, en bref 

Si tu tricotes vite (il reste pile 2 mois et demi), il n’est pas encore trop tard pour nous rejoindre dans cette fabuleuse aventure du semainier de la Chaussette.

Pas besoin d’inscription : tu peux poster directement tes réalisations dans le fil de validation. 

Le forum sur Ravelry 

Il n’est pas trop tard, je rejoins le KAL sur Ravelry

Les hashtags sur Instagram

#semainierdelachaussette

#KALsemainierdelachaussette2018

#cho7lunditexture #cho7marditorsades #cho7mercredirayures #cho7jeudijacquard #cho7vendredidentelle #cho7samedifestif #cho7dimanchecosy


On se retrouve bientôt pour la présentation de ma paire vendredi dentelle et j’espère de la paire mercredi rayures déjà sur mes aiguilles. 

Des bises 

Emilie 

 

Article précédent Article suivant

Autres articles que vous pourriez aimer

Pas de commentaire

Me laisser un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.